Aller au contenu

Compte-rendu de la manifestation en Ardèche 2017

dans Manifestations passées, Non classé

COMPTE-RENDU ARDÈCHE 2017

(Par Pascal ROGER Président de l’Association Les Joyeux Mirauds)

Du 29 juillet au 12 août 2017, j’ai eu l’extrême plaisir d’être le responsable du deuxième séjour estival que l’Association Les Joyeux Mirauds avait organisé en Ardèche avec le soleil et plus qu’il en fallait, des conditions d’hébergement et gastronomiques extraordinaire et des activités toutes des plus intéressantes les unes que les autres sans oublier l’excellence du ou des groupes de par la solidarité qui s’en dégageait, du partage, de la bonne humeur qui a fait de ces deux semaines une fête permanente.

Le rendez-vous était fixé à l’accueil PMR de la gare SNCF de Valence TGV le samedi 29 juillet à 16h45. Nous avons eu la joie de retrouver une ancienne accompagnatrice Des Joyeux Mirauds Myriam AMOURETTE et son amie Nicole qui sur place ont aidé les participants déficients visuels à se diriger avec bagages vers l’autocar qui nous attendait à quelques pats de là.

Une fois le groupe réuni, nous pûmes non sans remercier nos accompagnatrices de renforts prendre la route pour 90 minutes environ vers la petite cité médiévale de VOGÜÉ en Ardèche méridionale, se situant à (8km d’Aubenas et à 35km de Montélimar) pour rejoindre notre lieu de villégiature.

Niché entre la rivière Ardèche et ses falaises, dans un cadre naturel d’exception à 135 m d’altitude, les pieds dans l’eau, le Domaine du Lou Capitelle, (Village Vacances **** & Spa) nous a accueillit les bras ouvert et à bien des égards. Je pèse mes mots en disant (à bien des égards) car le personnel a été durant tout le séjour à nos petits soins pour quoi que ce soit tant pour le service à l’assiette durant tous les repas, que pour les soins au SPA et autres. Ils étaient tous et toutes très attentifs à ce que personne ne soit perdu dans l’enceinte du Domaine et toujours prêt à donner un coup de main si besoin était.

Une fois sur place au Domaine LOU CAPITELLE, nous pûmes en un temps record prendre les clefs de nos chambres car tout le monde avait au préalable son numéro ce qui a grandement facilité le travail des réceptionnistes. Le cheminement vers les différents lieux d’hébergement à quelques pats de l’accueil fût également réglé en un éclair Grace à l’efficacité de nos accompagnateurs.

Après un petit moment où chacun put s’installer tranquillement dans sa chambre, nous pûmes prendre un dîner bien mérité suivit aussitôt d’une petite réunion de présentation et pour les accompagnateurs, d’un petit briefing. La soirée se termina pour les uns, au lit et pour les autres, devant un verre au bar.

Le lendemain, dimanche 30 juillet, afin de faciliter le travail de nos accompagnateurs pour le petit déjeuner, un rendez-vous collectif fut fixé à 9h pour être servi tous en même temps. En effet, seul le service du petit déjeuner n’était pas assuré. Mais là, s’est partout la même chose ! Donc, pas une surprise.

Après bien rassasié, nous pûmes participer à une petite réunion ou devrais-je dire un show organisée par le VVF afin de présenter toute l’équipe du personnel, de rappeler les règles de vie en collectivité et aussi les activités proposés durant la semaine. Bien entendu, Les Joyeux Mirauds avait un programme bien établi pour ce séjour avec des activités accessibles selon la spécificité de notre groupe que vous retrouverez au cours de ce récit.

Il s’en est suivit un apéritif offert par le Domaine où tous les vacanciers purent se rencontrer.

Après un copieux déjeuner, certains ont pu bénéficier de soins au spa, d’autres de profiter des bienfaits de la piscine balnéothérapie ou de la fraicheur des bains extérieurs et pour la plupart d’entre nous, d’une petite sieste, nous pûmes grâce à la vigilance de notre équipe d’accompagnateurs nous imprégner des lieux afin d’y prendre tous les repères souhaités pour notre propre autonomie. Ce fut une simple formalité car le Domaine était très accessible et simple de par son agenssement. Tous les participants en avait eu un descriptif que j’avais pu leur faire suite à la visite des lieux en février dernier.

Vers 18h, le forum des régions durant lequel tout le monde pouvait faire déguster des spécialités locales (vins/bières, charcuteries, fromages, confitures, ETC.) a pu contenter certains fins gastronomes des Joyeux Mirauds et autres vacancier du VVF.

Le dîner a débuté notre soirée qui s’est terminé par une passionnante visite guidée du petit village médiéval de VOGÜIÉ by night.

Le lendemain, lundi 31 août, après le petit déjeuner, notre autocar nous attendait pour une excursion à la journée. En cours de trajet, nous avons récupéré une ancienne adhérente des Joyeux Mirauds demeurant près de notre lieu de visite qui souhaitait passer la journée avec nous.

Nous étions attendus à 12h à Antraigues-sur-Volane pour visiter la Maison de Jean-FERRAT privatisé pour l’occasion. En effet, ce musée étant totalement libre concernant les visites, j’ai dû remuer ciel et terre afin d’avoir pour notre groupe une visite guidée et commentée par le personnel du musée qui furent à l’issue de cette dernière persuadés qu’il fallait en effet faire quelque chose pour rendre ce lieu mémorable accessible à un publique de personne handicapés visuels. En espérant que les choses évolueront dans le bon sens pour les futurs visiteurs déficients visuels. (Petite précision, le bâtiment étant déjà accessible pour les handicapés moteurs, j’ai pour ma part voulu appuyer sur le handicap visuel qui n’était absolument pas pris en compte dans l’accessibilité de ce lieu). Cet espace culturel a été réalisé sur une initiative de sa femme Colette Ferrat. Elle a pour objectif de créer un lieu vivant, de partage et de générosité, à l’image de l’artiste, de ses engagements et de son parcours. Le piano, la guitare, le bureau, la bibliothèque et autres objet et reportages de l’auteur-compositeur- interprète Jean FERRAT ont ravivé la nostalgie chez certains d’entre nous qui aimions cet artiste. Quelle que soit l’opinons qu’on avait de ces combats, on ne peut ignorer son parcours artistique qui a tout de même laissé des chansons emblématiques dans l’histoire de la culture musicale Française ! La Montagne, Deux enfants au soleil, Ma môme, C’est beau la vie, Que serais-je sans toi ETC..

Après cette visite instructive, à 13h45, un excellent et copieux déjeuner au menu typiquement Ardéchois nous attendait au restaurant LO PODELLO juste en face.

Une fois rassasié, nous primes la route vers le Musée Olivier DE SERRE au Domaine Le Pradel à Mirabel pour une visite avec atelier pratique et dégustation. Après l’exploration des lieux, nous pûmes appréciés la fraicheur d’une pièce naturellement climatisée. Olivier DE SERRE, considéré par les historiens comme l’initiateur de l’agriculture moderne en raison des nombreux travaux et expérimentations qu’il mena sur tout au long de sa vie développa une nouvelle approche de l’agriculture plus rationnelle et scientifique à travers l’étude, l’expérimentation et la vulgarisation de nouvelles espèces végétales, le développement de la culture du mûrier et l’élevage du vers à soie par exemple.
Après ce retour dans l’histoire, nous pûmes nous adonner à la fabrication de fromage et chacun pus repartir avec une faisselle, le fruit de notre travail que nous avons dégusté au dîner par manque de temps sur place.

Soirée Blanche, convivialité entre adultes ! Nous étions conviés à cette occasion à tous nous habiller en blanc pour un dîner gastronomique et pour digérer, les plus téméraires ont pu s’adonner à quelques pats de danse sur le dance-floor.

Mardi 1er août :
C’est la célébrissime Caverne du Pont d’Arc, restitution de la Grotte Chauvet, la plus ancienne cavité ornée préhistorique connue à ce jour, et cela dans le monde entier qui nous a ouvert ses portes pour une visite commentée et guidée par une conférencière passionnée. À cette occasion, Jean-Claude et Christiane PHILIPPE nous ont fait le plaisir de se joindre à notre groupe. Également, Myriam et Nicole sont venues pour compléter l’effectif des accompagnateurs. Un confort non négligeable apprécié de tous. Parcours très accessible durant lequel nous avons pu observer des reproductions de gravures et de peintures pariétales datées d’environ 32.000 ans avant le présent (BP). On compte ainsi dans la Grotte Chauvet plus de quatre cents animaux représentés, appartenant à environ treize espèces différentes dont certaines n’avaient jamais été observées par ailleurs (hibou, hyènes, panthère, ours, cerfs…). Contrairement aux autres grottes ornées telles que Lascaux (Dordogne) ou Niaux (Ariège), les animaux les plus représentés étaient des animaux féroces, rapides, dangereux pour l’homme comme le lion, le rhinocéros, le mammouth, l’ours. Ceci est étonnant car, jusqu’à cette découverte, certains d’entre eux étaient peu représentés dans l’art pariétal paléolithique. Mais on a pu aussi voir des animaux plus communs comme les chevaux, les bisons, les bouquetins, les rennes ou les aurochs. A la préhistoire, la grotte avait aussi servi d’abri aux ours. En effet, on a pu y voir leurs ossements ainsi que les traces de leurs déplacements, empreintes au sol, polis sur les parois, les griffades et les bauges à ours (habitation de l’ours).

Après cette visite culturelle, nous prîmes un copieux déjeuner au Domaine. En effet, il fallait emmagasiner de l’énergie car l’après-midi était consacré à une séance de Vélo rail à Saint-Jean-le-Centenier.

Sur un parcours de 10,4 kilomètres, ce sont les cuisses et les mollets qui furent mis à rude épreuve ! Les vélos rails, ces petits chariots spécialement conçus pour les voies ferrées, nous ont fait vivre une aventure ferroviaire extraordinaire de deux heures. Sur l’ancienne voie ferrée, qui serpente entre les collines de l’Ardèche du Sud, nous avons franchi 5 viaducs centenaires ainsi qu’un tunnel. L’aller était en descente et le retour en montée. Oupsss ! Pas facile !!!!! On en a bien bavé !

Après cette aventure, nous pûmes appréciés un excellent dîner au Domaine. La soirée était consacrée à du karaoké durant lequel Naziha a pu montrer ses talents de chanteuse avec (Si maman si). À l’issue de sa prestation, elle a été ovationnée par un nombreux public présent.

Mercredi 2 août :
Avec Sonia STOCCHETTI (Chargée de mission « Valorisation des dolmens » une amie de Myriam AMOURETTE, nous avons pu nous rendre sur le site du Ranc de FIGÈRE à LABEAUME afin de participer à une petite conférence sur les dolmens qu’on a pu touchés. Nous avons abordé la période de la Préhistoire (fin du Néolithique, 3300 ans) au cours de laquelle les dolmens ont été érigés. Il a été question de la vie quotidienne de ces sociétés. Durant cette visite, il a été abordé bien sûr des pratiques funéraires, des méthodes de construction de ces monuments et de ce qu’on y trouve dedans.

Suite à cette matinée instructive, nous avons pris un bon déjeuner au Domaine et nous avons pu apprécier une après-midi détente durant laquelle chacun a pu vaquer à ses occupations. Une petite balade à cheval (activité en option) a pu être organisée pour quelques-uns. Des soins au spa pour ceux et celles qui aiment se faire dorloter, de la baignade soit dans l’Ardèche, dans la piscine extérieur ou balnéothérapie ont pu ravir les férus d’activités aquatiques et la sieste ou autres activités pour les autres. Quoi qu’il en soit, cette petite coupure dans notre programme était la bienvenue du fait de la chaleur caniculaire accablante qui s’abattait sur la région depuis le début de la semaine. L’Association avait prévue une salle climatisée pour les personnes qui en auraient eu éventuellement besoin. Cet après-midi m’a également permis de préparer avec un spéléologue une petite animation pour le vendredi 4 en soirée et une immersion dans une vraie grotte le mercredi 9 en matinée.

La soirée fût assez tranquille étant donné qu’après le dîner qui s’était terminé assez tardivement, les uns purent apprécier un verre à la terrasse du bar et à la semi fraicheur de la nuit et les autres, d’une bonne nuit réparatrice.

Jeudi 3 août :
Nous étions attendus en matinée au Château de VOGÜÉ pour une visite guidée et commentée. C’est un monument privé inscrit aux Monuments Historiques pour son élévation et sa toiture. Ce Château est un fort médiéval réaménagé en partie au XVIIème siècle. Le château de VOGÜÉ est encore aujourd’hui la propriété d’une des grandes familles qui a marqué l’histoire du Vivarais, celle des marquis de VOGÜÉ. Cette visite nous a entrainé à travers l’histoire de cette bâtisse et de la famille de VOGÜÉ, à la découverte de ses intérieurs historiques tels que le cachot, la salle des Etats de Vivarais et la chapelle de style roman où nous avons retrouvé des éléments venant tout droit de la chapelle de Rochecolombe, comme un bas-relief des apôtres du XVIe siècle ou encore un blason du XIIIe siècle frappé aux armes de la famille de VOGÜÉ.
Depuis le jardin suspendu dit jardin de la marquise, lieu enchanteur, nous avons pu apprécier le calme et la sérénité du lieu avec une splendide vue sur le village et les monts ardéchois.

Retour au Domaine afin de prendre l’autocar et de quoi pique-niquer au bord de l’eau sur la base nautique de SAMPZON. Nous y avons été accueillis chaleureusement par une amie de Patrick SERRET (spéléologue et cerise sur le gâteau, nous avons pu bénéficier de tables et de bans pour manger.
Toujours en raison de la canicule, certains ont souhaité rester au Domaine ne voulant pas faire de canoë l’après-midi. Pourtant, il était fort agréable d’avoir un peu de fraicheur sous ce soleil de plomb ! Les participants à cette activité ont tous été mis à contribution pour pagayer et même les princesses !
Retour au Domaine, Dîner et soirée libre.

Vendredi 4 août :
En matinée, nous avons arpenté les allées du marché de RUONS à la recherche de produits des terroirs, vêtements et autres souvenirs locaux. Afin de prendre un apéritif tous ensemble une fois rentré, j’ai acheté un énorme saucisson Ardéchois et Yves que je remercie nous nous en a offert un au Picodon que nous avons pu déguster accompagné de CASTAGNOU, (apéritif typiquement Ardéchois).
Déjeuner au Domaine et en raison de la forte canicule, la randonnée pédestre a été annulée ce qui nous a permis de se rafraîchir dans les différents lieux de baignades mis à notre disposition. L’Association avait prévu une salle climatisée pour les personnes qui en auraient eu éventuellement besoin.

Denis accompagnateur pour la seconde semaine est arrivé lors du repas et comme d’habitude, il a pris son rôle de suite à bras le corps. Par ailleurs, nous avons accueilli Patrick SERRET spéléologue (un ami de Myriam AMOURETTE), sa femme et sa petite fille pour l’apéritif et le repas car en soirée, pour les plus téméraires d’entre nous, il nous a fait participer à une petite initiation aux techniques de spéléologie dans l’enceinte du Domaine. En fin de soirée, il nous a fait visionner une petite vidéo sur la découverte d’une cavité par lui et son chien.

Samedi 5 août :
Comme pour chaque séjour de deux semaines, ce samedi est destiné à la rotation des participants. En effet, 8 personnes ont décidé de rester qu’une semaine et une neuvième à été renvoyée prématurément chez elle en raison d’agissement préjudiciables pour l’Association et pour la vie en collectivité.
Naziha que je tiens à remercier a assuré l’accompagnement des participants à la gare de Valence TGV et de l’accueil des nouveaux vacanciers.

La journée libre à permis aux autres de se détendre, de ce baigner dans les différents points d’eau et de bénéficier de soins au spa.
En fin d’après-midi, une fois notre groupe à nouveau constitué, nous pûmes prendre un excellent dîner et comme le premier jour de notre arrivée au Domaine, nous avons eu une petite réunion de présentation afin que les nouveaux participants puissent se familiariser avec l’ensemble du groupe qui se constituait de 23 personnes pour cette deuxième semaine. Également, les accompagnateurs et surtout les nouveaux ont pu participer à une petite réunion de briefing.

Dimanche 6 août :
Comme la semaine précédante, à 10h, nous avons pu participer à la réunion organisée par le VVF afin de présenter l’équipe aux nouveaux vacanciers. S’en est suivi un apéritif offert par le Domaine et du déjeuner toujours servi en terrasse selon le temps. Mais comme ce dernier n’a toujours pas décidé d’être moins clément, nous avons pu profiter encore d’une très belle journée.

Une fois de plus, l’après-midi a été l’occasion de se faire chouchouter par des soins au spa, de se baigner dans les différents points d’eau et pour les nouveaux participants, de prendre des repères afin d’accroitre son autonomie dans l’enceinte du Domaine.

Juste avant le dîner, à nouveau le forum des régions a fait des adeptes en dégustant des spécialités locales (vins/bières, charcuteries, fromages, confitures, ETC.) apportés par les vacanciers eux-mêmes.

Pour terminer la soirée, une nouvelle visite de la petite cité médiévale de VOGÜÉ by night était organisée par le VVF mais bien décevante par rapport à celle dont on a pu profiter la semaine précédente. En effet, ce n’était pas le même guide touristique et il avait abordé sa visite totalement différemment. Bien moins attractive selon les nombreux avis des participants Des Joyeux Mirauds et autres vacanciers du VVF rencontrés durant cette petite balade nocturne.

Lundi 7 août :
C’est à Saint-Alban-Auriolles que la suite de notre programme nous a amené afin de visiter le Musée d’Alfonse DAUDET, « cette maison maternelle de l’Homme de lettres » qui a conservé toute son authenticité. Notre guide nous a fait une fois de plus revivre avec passion l’histoire de l’écrivain et du lieu, une belle illustration de la vie ardéchoise d’autrefois. Une importante collection d’outils que nous avons pu toucher a rythmé la visite, entre préparation du pain, travail de la vigne, fabrication d’huile d’olive ou encore éducation du ver à soie. L’étage supérieur de la bâtisse abrite un espace muséographique consacré à Alfonse DAUDET.

De retour au Domaine, nous avons pu prendre un bon déjeuner afin d’affronter la petite balade sous un soleil de plomb mais qui nous a conduits à la fabrique artisanale de nougat (Le GENET D’OR) près de la gare de VOGÜÉ.

Durant la visite, l’un des participants des Joyeux Mirauds a pu avec talant se lancer dans la fabrication artisanale du nougat avec notre guide. C’est seulement après une dégustation des différentes sortes de Nougats que nous sommes rentré au Domaine toujours sous un soleil de plomb !

Et comme la semaine précédente, soirée Blanche, convivialité entre adultes ! Nous étions conviés à cette occasion à tous nous habiller en blanc pour un dîner gastronomique et pour digérer, les plus téméraires ont pu s’adonner à quelques pats de danse sur le dance-floor.

Mardi 8 août :
De bonne heure, notre autocar nous a conduits vers le Mont Gerbier de Jonc. Sous un vent assez soutenu et d’une température relativement fraiche par rapport à ce que nous avions les jours précédent, nous entamions avec notre guide une petite randonnée pédestre sur le sentier des sources de la Loire. La petite excursion a malheureusement été écourtée du fait que certains Joyeux Mirauds avaient du mal à marcher sur les chemins accessibles mais pas tout à fait plats tout de même. Notre guide a été également des plus décevante ce qui nous a je dois le dire, gâché la journée car nous l’avions pour la visite prévue l’après-midi. Nous avons tout de même pu atteindre l’une des trois sources de la Loire à laquelle nous avons pu nous y abreuver abondamment ! C’est seulement après quelques achats dans les boutiques avoisinantes que nous avons pu nous restaurer avant la visite toujours commentée et guidée de la Ferme Bourlatier. Visite bien décevante probablement par manque de motivation de nos guides car ils étaient plus préoccuper de nous parler de l’exposition d’arts contemporains qui s’y tenait plutôt que la vie à la ferme d’autre fois ce qui était le but de notre visite ! Enfin, une journée qui ne restera pas dans les mémoires mais grâce à la bonne humeur du groupe, nous avons passé à autre chose rapidement.

De retour au Domaine, un excellent dîner nous a été servi et la fatigue du long trajet de cette journée a eu raison de nos Joyeux Mirauds puisque la plus part d’entre eux regagnèrent leurs appartements assez rapidement afin de se plonger dans les bras de MORPHÉE.

Mercredi 9 août :
Patrick SERRET et sa petite famille nous attendait à Orgnac l’Aven pour nous faire visiter la Grotte de la Forestière. Rien à voir avec la Caverne du Pont d’Arc qui ressemble à un musée plutôt qu’à une cavité. Là nous sommes passés dans des endroits relativement étroits où il fallait se baisser et parfois même se contorsionner. Nous avons pu toucher des concrétions vieille de plusieurs millénaires et toujours en formation. Enfin, une vrai grotte dans laquelle nous avons pu vivre une véritable aventure ! À l’issus de cette expédition, nous avons pu déguster des petits toastes de terrine à la châtaigne et autres accompagnés d’un verre de CASTAGNOU (Apéritif composé d’un tiers de liqueur de châtaigne pour deux tiers de vin blanc).

De retour au Domaine et à la descente du car, un comité d’accueil nous attendait et quel accueil ! Nadine anciène accompagnatrice et par ailleurs la nièce de Yves, nous a fait l’honeur de nous rendre visite ! Quelle surprise ! Jusqu’au lendemain matin, elle a pris son rôle d’accompagnatrice à cœur. Merci Nadine et tu reviens quand tu veux !

Suite à cette matinée d’exploration spéléologique, nous avons pris un bon déjeuner et nous avons pu apprécier une après-midi détente durant laquelle chacun a pu vaquer à ses occupations. Une petite balade à cheval (activité en option) a pu être organisée pour quelques-uns. Des soins au spa pour ceux et celles qui aiment se faire dorloter, de la baignade soit dans l’Ardèche, dans la piscine extérieur ou balnéothérapie ont pu ravir les férus d’activités aquatiques et la sieste ou autres activités pour les autres.

En soirée, nous primes l’autocar pour nous rendre sur la base nautique de SAMPZON afin de participer à une balade en barques traditionnelles Ardéchoises. La pluie a quelque peu démoralisé nos Joyeux Mirauds mais une fois à bord de nos petites embarcations menées de mains de maître par nos bateliers, nous pûmes après une petite heure de navigation accoster sur une petite plage afin de déguster des spécialités locales et autres grillades de la mer. Dommage, il nous manquait une guitare et surtout le guitariste !!!!! Toutefois, l’ambiance était au rendez-vous et c’est seulement vers 22h que nous reprîmes place à bord de nos petits bateaux pour rentrer au port ! Petite balade très sympathique et romantique au clair de lune qui a probablement aidé à certains rapprochements !
C’est seulement vers 23h45 que nous pûmes profiter d’une nuit bien méritée.

Jeudi 10 août :
Nous avons passé la journée à SAINT-REMEZE. Tout d’abord, en matinée par la visite guidée par l’éleveur lui-même du Parc aux Lamas où nous avons pu approcher de très près les lamas et même leur faire des câlins !
Déjeuner au restaurant Les champs de Lierre et en après-midi, visite commentée et guidée du Musée de la lavande. Durant notre visite, nous avons pu assister à l’extraction de l’huile essentielle de lavande et nous avons découvert ses nombreuses vertus en assistant à la transformation magique d’une fleur de lavande par une distillation artisanale. Nous avons pu toucher des plantes, de nombreux outils, des alambiques et parfois même ancestrale ! À l’issus de la visite, le passage à la boutique était incontournable et nous avons pu nous rafraîchir au bar du Musée et certaines personnes ont essayé la glace et autre sirops à la lavande.
Dîner au Domaine et soirée libre.

Vendredi 11 août :
Comme la semaine précédente, en matinée, nous avons arpenté les allées du marché de RUONS à la recherche de produits des terroirs, vêtements et autres souvenirs locaux.
Après le déjeuner au Domaine, pour notre dernière activité du séjour, nous avons visité l’Ecomusée du moulinage à CHIROLS. La découverte de l’Ardèche passe par l’Ecomusée du moulinage. Le moulinage est une opération textile essentielle et caractéristique, qui a fait la renommée de l’Ardèche. Cette opération se situe après la sériciculture (éducation du ver à soie) et la filature, et avant le tissage. Là encore, nous avons eu un guide passionné qui nous a fait voyager dans l’histoire du lieu retraçant l’épopée du fil de soie en passant par l’aspect social qui est particulièrement mis en valeur (travail des enfants et jeunes filles) conditions de vie inadmissible de nos jours. Dans ce lieu chargé d’histoires, mémoires ouvrière et patronale se côtoient. Enfin, c’est tout un environnement architectural et paysager qui ne nous a pas laissé indifférent.
De retour au Domaine et juste avant le dîner, l’Association a offert un apéritif de fin de séjour composé de saucissons Ardéchois, de petits amuses-bouche ETC., toujours accompagné de Castagnou ! Un moment qui fût très agréable. Naziha s’est encore illustrée à trois reprises au karaoké.

Samedi 12 août :
Après avoir plié bagages et un dernier petit déjeuner, nous avons pris la direction de la gare SNCF de Valence TGV en autocar. Chacun a pu regagner son domicile avec j’espère dans la tête, le plein d’excellent souvenirs.

Je conclurais ce compte-rendu par dire qu’une fois encore, l’Association Les Joyeux Mirauds a tenu ses engagements en proposant à 20 déficients visuels et )à 12 accompagnateurs valides de passer de bonnes vacances accessibles en fonction de la spécificité du groupe entouré de toutes les sécurités possibles. En raison de la canicule qui s’était abattue sur l’Ardèche durant nos vacances, j’ai bien entendu veillé à ce que nous ayons une salle climatisée au cas de besoin pour divers problèmes de santés suite aux fortes chaleurs qui heureusement ne se sont pas manifestés. Le ménagement de certaines personnes étaient souhaitable et a été respecté pour leur bien être.

Les seuls points négatifs que je pourrais retenir, c’est le manque de climatisation dans les chambres et la journée du 8 août de par la guide touristique qui nous avait été attribuée qui a manqué totalement de psychologie par les remarques désobligeantes qui auraient pu ou qui ont blessé certaines personnes du groupe et de son manque de pédagogie évidante.

En tous les cas, çà a été un réel plaisir pour moi d’avoir organisé ce séjour et d’en avoir été le responsable. Je remercie Margareth pour m’avoir aidé à la recherche des activités sur internet. Également merci à tous les participants pour leur solidarité, leur bonne humeur et les parties de rigolades qui ont fait de ce séjour un moment qui me réchauffe le cœur et qui me motive pour continuer à toujours faire de ces manifestations, des instants de convivialités, de sérénités, de plaisirs pour Les adhérents des Joyeux Mirauds.

Je terminerais mes chaleureux remerciements par ceux de tous les accompagnateurs de ce séjour qui ont été une fois de plus d’une efficacité redoutable ! Car sans eux, pas de séjour et nous en sommes tous plus que très conscient. Je ne vais surtout pas oublier Myriam AMOURETTE et son amie Nicole qui nous ont porté mains fortes durant ce séjour et à de nombreuses reprises ! Alors, des chaleureux mercis mercis mercis à vous toutes et tous.

La suite des manifestations de l’Association au prochain épisode !

Fait à Bagneux le, 25 août 2017 par :
Pascal ROGER, Président de
L’Association Les Joyeux Mirauds

Laisser un commentaire